Vous êtes ici : Accueil > Nos formations > Bac série générale > La voie générale : la filière littéraire L > Pourquoi choisir l’enseignement de spécialité ART DANSE en série L (...)
Publié : 15 mai

Pourquoi choisir l’enseignement de spécialité ART DANSE en série L ?

Danseur et intéressé par une filière littéraire ?

(cf article de l’onisep : "Que faire après un bac L")


En rentrant en 1ère L tu devras choisir un enseignement obligatoire parmi :

- les langues et cultures de l’Antiquité (coeff. 4)

ou

- les arts (au choix arts plastiques, danse ou musique) (coeff. 6)

ou

- les langues vivantes (coeff.4)

ou

- les mathématiques (coeff. 4)


Le lycée Marceau de Chartres est le SEUL établissement de l’académie à proposer l’enseignement de la danse aux filières générales. Il dispose d’un internat pour accueillir les élèves venant de toute l’académie.

CLIC ICI pour voir une Vidéo de présentation des différents enseignements autour de la danse au lycée Marceau



L’option ART danse spécialité série littéraire


L’enseignement de la danse en cycle terminal ouvre à la diversité des notions relevant de l’art chorégraphique.


Les différentes pratiques qui y sont proposées s’appuient sur une sollicitation poétique et esthétique du corps.


La dimension culturelle de l’enseignement dispensé prend en compte une diversité de références patrimoniales et contemporaines dans le domaine de la danse mais aussi dans celui des autres arts.


Cet ensemble contribue à former un regard sensible, éclairé et critique sur l’art chorégraphique d’hier et d’aujourd’hui.



L’ enseignement vise principalement quatre objectifs  :

  • Acquérir et approfondir des compétences essentielles à la pratique de la danse, notamment :


o élaborer une composition chorégraphique maîtrisée,


o se confronter aux exigences de l’interprétation et les comprendre,


o mobiliser les ressources et les potentialités expressives de l’improvisation dansée ;

  • Acquérir et approfondir les compétences nécessaires à l’identification des grands courants esthétiques de l’histoire de la danse ;
  • Élargir la connaissance de la danse en la nourrissant d’éléments empruntés à d’autres domaines de l’art et de la pensée ; identifier les liens entre la danse et les autres arts ;
  • Maîtriser des outils techniques, méthodologiques et culturels permettant d’apprécier les grandes problématiques de l’histoire de la danse et de celle des arts.



L’épreuve au baccalauréat en terminale


Coefficient 6 (Écrit coef 3, épreuves pratiques coef 3)


Une épreuve écrite sous la forme d’une dissertation ou d’une étude de document. Le jury apprécie les capacités d’analyse et d’argumentation du candidat. Coefficient 3

Une épreuve orale qui consiste en une interprétation d’une composition chorégraphique originale, suivie d’une improvisation en solo à partir d’un sujet proposé, et, dans un 2ème temps, une présentation des travaux élaborés en classe de terminale et des questions sur la culture et la pratique chorégraphique du candidat



Les débouchés


Tous ceux accessibles avec un baccalauréat littéraire :


Études universitaires telles que lettres, psychologie, histoire, sociologie, STAPS, droit, beaux-arts … 


Vers l’Éducation Nationale : professeur des écoles, professeur de lettres, professeur EPS avec une spécialité. DESS universitaire …


Vers les métiers paramédicaux : rééducation fonctionnelle, psychothérapeute, analyste du mouvement, kinésiologie…


Mais aussi : journalisme, critique d’art…


Et pourquoi pas vers un DE danse, professeur de danse privé, professeur au conservatoire, professeur d’école municipal. Notateur, Danseur, chorégraphe.



Parole d’élève


"L’option est pour moi une ouverture, une fenêtre artistique grande ouverte sur l’expérience. À travers ce parcours je découvre par la pratique, par la rencontre et par l’échange. Cette formation mise sur les élèves : sur leur volonté, leur curiosité, leur implication. Nous sommes confrontés aux oeuvres, aux artistes, aux questionnements actuels. 


J’apprends à me faire confiance, à défendre ce que je présente et à observer. Avec cet enseignement, je me sens déjà riche de connaissances, capable de m’exprimer sur la danse, capable de m’exprimer tout court. 


Les partenariats construits pour notre enseignement nous offrent des rencontres, des ateliers avec des artistes, des spectacles à voir qui donnent la sensation d’être déjà dans le milieu artistique ...


J’acquière une présence scénique. Je suis interprète, chorégraphe en herbe et critique de spectacles…


Les mots qui me viennent sont « partis pris » et ces mots peuvent nous guider toute notre vie même en dehors du domaine artistique".



BLOG élèves